Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
21 Mai 2018, 12:53:37
Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum de discussion du SNPTES. Cet espace de discussion vous est spécialement dédié. N'hésitez pas à parcourir notre forum mais aussi notre site Internet pour vous tenir au courant de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle.

FORUM SNPTES  |  Messages récents
Pages: 1 [2] 3 4 ... 10

 11 
 le: 19 Mai 2018, 18:09:02 
Démarré par poincot - Dernier message par alabama
D'accord, tu te présentes sous tes compétences d'interventions et de connaissances et pas sous ton grade.
Ce qui est compliqué ce n'est pas de le comprendre, même pour un jury, ce qui est compliqué c'est d'être catalogué en BAP, de devoir rentrer dans les cases, textes obligent.

Encore un exemple où l'on constate l'écart entre les textes et la réalité du terrain... Surtout en EPLE.

Concernant l'accès aux laboratoires aux étudiants, accompagnés ou pas, de profs ou de personnels de labo, je ne pense pas que ce soit réglementaire du tout.

 12 
 le: 19 Mai 2018, 17:33:26 
Démarré par aurelie87 - Dernier message par Ammour
Bonjour,

En complément aux réponses d'alabama et afin de démontrer à votre gestionnaire les incohérences de votre fiche de poste, qui devrait d'ailleurs être établie en accord avec votre responsable de laboratoire, je vous conseille de la comparer avec les fiches métiers de ReFerens III sur le site officiel du ministère.

Les activités de niveau technicien vous seront utiles pour le rapport d'aptitude et d'activité pour augmenter vos chances de passage sur liste d'aptitude mais elles n'ont pas à apparaitre sur une fiche de poste d'adjoint technique.

Cordialement

 13 
 le: 19 Mai 2018, 17:22:24 
Démarré par jb-univ - Dernier message par Ammour
Bonjour,

La NBI est par principe lié au poste, donc tout dépend si il ou elle change de poste.

Cordialement

 14 
 le: 19 Mai 2018, 17:09:21 
Démarré par jb-univ - Dernier message par jb-univ
Bonjour,

Un IGE CN possédant une NBI la conserve-t-il s'il change de corps (IGR) par LA ?
Et en cas de changement de grade (passage IGE HC) ?

Merci
Salutations.

 15 
 le: 19 Mai 2018, 16:57:32 
Démarré par poincot - Dernier message par iTrF09
Bonjour Alabama,

Signer un papier, cela veut dire être désigné par écrit par le chef d'établissement ou bien que cela doit figurer sur la fiche de poste.

Les laboratoires sont interdits au public mais le personnel autorisé ainsi que les étudiants accompagnés y ont accès : ce sont donc des laboratoires à accès restreint..

Comment est-ce possible d'etre à la fois en biologie et en chimie ? C'est simple je suis officiellement technicien biologiste mais j'ai dans ma fiche de poste des competences de la bap A et de la bap B. Je fais de la chimie, de la biochimie, de l'exp animale, de la microbio, de la biomol et un peu de biocell et de la tech alimentaire. J'avoue que c'est assez compliqué devant les jurys car un jury de bap A veut me caser en bap b et un jury de bap B veut me caser en bap A

 16 
 le: 19 Mai 2018, 16:01:11 
Démarré par poincot - Dernier message par alabama
Bonjour iTrF09,
Je reprends donc ma plume. Je veux bien faire du Bis repetita placent mais je n'en vois pas l'intérêt: les réponses concernant l'aspect strictement réglementaires ayant déjà été données, mon intervention consistait plutôt à élargir le débat, il est bon parfois d'avoir une vision un peu plus élargie de la situation.


Avez-vous été désignés officiellement comme encadrants de ces élèves, c'est-à-dire avez-vous signé un papier ?
Si tu veux parler réglementation, bah je veux bien savoir ce que tu entends par "signer un papier"?


C'est là qu'on se rend compte de l'ignorance qu'ont les élèves qui pensent que les salles sont en libre accès, surtout les laboratoires dont les accès doivent être restreints, Vigipirate oblige
Toujours réglementairement, l'accès aux laboratoires n'a pas à être restreint, il est totalement interdit, Vigipirate ou pas!!!


J'ai une question aussi, iTrF09, tu indiques sous ton avatar, "TRF biologie/chimie et Assistant de Prévention"
Comment est-il possible d'être technicien en Biologie et en Chimie quand on sait que les techniciens ont une spécialité ? J'aimerais comprendre.

 17 
 le: 19 Mai 2018, 15:30:13 
Démarré par skippy31 - Dernier message par skippy31
Bonjour,
je viens vers vous car je voulais savoir si il existe des liens vers des  exemples de dossiers d'avancement ou bien des tutoriels pour aider le ITA CNRS dans leur rédaction.
merci beaucoup de votre aide
Bon WE

 18 
 le: 19 Mai 2018, 15:19:28 
Démarré par dridrine - Dernier message par Ammour
Bonjour,

Nous avons en effet envoyé un message par e-mail à tous les personnels de laboratoire (en 2015), avec les pièces jointes, leur permettant de négocier cette reconnaissance de participation à l'organisation des épreuves du Bac.

En moyenne 15 à 20 % des collègues perçoivent une rémunération de 40/60€ de moyenne/an (4€/mois) et 80/90% obtiennent de 1 à 3 jours de permanence en moins.
Vous trouverez en pièces jointes tous les éléments pour rédiger et argumenter votre demande
1- la lettre type à faire à votre chef d'établissement (elle est en pdf sur ce forum, pour la version Word écrire à amar.ammour@snptes.org
2- le décret
3- l'arrêté cités en référence
4- mais aussi la lettre des inspecteurs sur l'académie de Poitiers qui va dans ce sens et prouve bien la véracité juridique de notre demande.

Les ECE font bien partie intégrante des épreuves du BAC, cependant la majorité des collègues ont plutôt obtenu 1 ou 2 jours de permanences en moins comme compensation.

Le décret ne précise pas que cette prime soit liée à des heures supplémentaires, mais les ECE procurent un surcroît de travail. le courrier concernant le paiement d'une prime pour les ECE avait pour objectif de négocier cette prime (en moyenne 60€/an) mais la plupart des collègues ont réussi à négocier des heures ou jour(s) de récupération à la place de cette prime.

Il est difficile, voire impossible (mauvaise foi, déni de l'existence même de cette prime, etc.) de remettre en question l'équilibre de répartition actuel, dans chaque établissement, de cette prime globale entre le chef d'établissement, gestionnaire, éventuellement le chef de travaux, leurs secrétaires respectives et éventuellement quelques surveillants, il est donc plus facile de négocier un temps de récupération qui dépendra donc de l'implication (heures supplémentaires/surcroît de travail) de chacun dans l'organisation et le déroulement de ces épreuves.

 Décret n° 2012-923 du 27 juillet 2012 relatif à la rémunération allouée aux personnels des établissements d'enseignement désignés comme centres d'examen à l'occasion des opérations du baccalauréat "

Personnellement j'appelle cette prime "la prime étiquette" parce que certains personnels, les plus proches de la direction et dont le travail se borne quelque fois à coller les étiquettes sur les tables pour identifier les candidats touchent facilement cette prime que d'autres comme ceux des laboratoires qui organisent toutes les épreuves pratiques du BAC en Chimie, physique, biologie, microbiologie, ...  (ECE pour évaluations des capacités expérimentales) pendant des semaines avec un surcroît de travail et de responsabilité très important, ne touchent que dans 20% des cas et pour des montants ridicules (40 à 60 € annuels)

L'article 2 précise qu'une indemnité globale est allouée à l'établissement

L'article 4 précise que l'indemnité individuelle est fixée par le recteur après avis du chef d'établissement, dans l'ancien décret le chef d'établissement pouvait répartir entre les personnels concernés (ou pas) sans avoir à en rendre compte.

Il est donc possible à chaque personnel de laboratoire qui est dans un lycée "centre d'examen du BAC" de faire cette demande d'indemnité, elle est gérée, donc répartie par le proviseur adjoint, qui gère aussi l'organisation générale des épreuves, il ou elle connait donc bien les intervenants et leur implication.

Si après une demande écrite, appuyée par le professeur responsable de laboratoire et/ou le chef de travaux laboratoire, rien n'a été fait, il ne faut pas hésiter à menacer de ne plus intervenir dans le cadre de ces ECE et demander en compensation 1 ou 2 jours de permanences de moins. Car il est franchement inutile de se mettre à dos votre équipe dirigeante pour une somme assez faible, des journées de récupérations pendant les permanences où l'activité est fortement réduite nous sommes être le meilleur compromis tout en étant reconnus dans l'organisation de ces épreuves qui font bien partie du BAC.

Pour connaitre  le montant global:
Arrrêté du 27 juillet 2012 relatif à la rémunération allouée aux personnels des établissements d'enseignement désignés comme centres d'examen à l'occasion des opérations du baccalauréat en application du décret n° 2012-923 du 27 juillet 2012
NOR: MENF1221188A

Ce sujet a été abordé systématiquement lors de nos réunions d'information avec Philippe VIRION - p.virionsnptes@yahoo.fr dans les académies.

Cordialement

 19 
 le: 19 Mai 2018, 14:25:13 
Démarré par poincot - Dernier message par Ammour
Bonjour,

Même si ces cas sont très peu fréquents, les enseignants ayant le sens des responsabilités, je me permet d'insister, je réitère : Sur un plan strictement réglementaire, les personnels de laboratoire (voir circulaire sur leurs missions) assistent les enseignants, ils n'ont donc pas à s'y substituer.

Nous vous conseillons donc de refuser toute séance de TPE ou TIPE sans la présence dans un environnement proche de l'enseignant en charge des élèves présents. Surtout si celui-ci est en cours au même moment lui permettant de cumuler ainsi les indemnités et/ou rémunération ce qui est illégal.

Même si ces situations rares peuvent constituer un frein à l'épanouissement et à la curiosité des élèves/étudiants, les expériences passées et surtout la position des rectorats, qui ont à chaque fois réaffirmé les conséquences juridiques possibles pour les uns et les autres, doivent nous inciter à la prudence.

Il existe toujours des solutions d'organisation possible en absence des enseignants concernés mais c'est le chef d'établissement qui peut alors décider de sa mise en place, par exemple sous la forme d'un club scientifique durant les pauses méridiennes des élèves avec la nomination des responsables (rémunérés ou bénévoles).

Les enseignants disposent quasiment tous d'une assurance adaptée (comprenant si nécessaire l'assistance d'un avocat) ce qui n'est pas le cas, on peut le déplorer, de la majorité des personnels de laboratoire.

Cordialement

 20 
 le: 19 Mai 2018, 14:03:15 
Démarré par robertS - Dernier message par Ammour
Bonjour,

En remerciant goto121 pour sa réponse, je me permet de souligner que ce n'est pas sur un forum que ces situations "délicates" sur le plan humain vont trouver des solutions.

Nous (SNPTES), avec nos délégués locaux, avons l'habitude d'intervenir auprès des rectorats afin de trouver des solutions pérennes, robertS.

Avez vous contacté vos délégués locaux du SNPTES, en particulier celui en charge des EPLE pour envisager une démarche auprès du rectorat ? Démarche à laquelle il conviendrait évidemment d'associer vos enseignants.

Cordialement

Pages: 1 [2] 3 4 ... 10
FORUM SNPTES  |  Messages récents


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !