Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
16 Aot 2018, 10:22:39
Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum de discussion du SNPTES. Cet espace de discussion vous est spécialement dédié. N'hésitez pas à parcourir notre forum mais aussi notre site Internet pour vous tenir au courant de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  ITA et Chercheurs (CNRS, INSERM, INRA, ...)  |  Fil de discussion: Autorisation de cumul d'activités « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Autorisation de cumul d'activités  (Lu 1346 fois)
Otemohu
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 72


« le: 05 Septembre 2017, 09:42:07 »

Bonjour,
On me demande de participer en tant qu'expert pour de la consultance dans une boite privée. J'aimerais accepter. C'est la première dois. J'ai don contacté la délégation qui me donne une demande d'autorisation de cumul d'activités à remplir. OK très bien mais quand on me demande dans ce document d'être rémunéré en salaire, honoraires, indemnités, je dois choisir quoi ? Ca dépend de quoi ? Et quel montant horaires etc... dois je indiquer à l'entreprise pour le paiement ? Est-ce à moi de calculer le cout total de la prestation ? Ca se fait après la demande d'autorisation ? Bref, j'ai fait une demande avec toutes ces questions à la délégation mais je n'ai jamais eu de réponses.
Si quelqu'un pouvait m'aiguiller et me donner quelques conseils?
Merci,
A bientôt,
Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3264


« Répondre #1 le: 05 Septembre 2017, 09:57:06 »

Bonjour,

Le document doit être rempli en se basant sur le contrat passé avec l'entreprise privée qui va vous employer en tant qu'expert. C'est avec elle que vous allez déterminer le montant payé pour vos prestations et le nombre de celle-ci ou le temps correspondant, il suffit ensuite d'indiquer la chose sur la demande de cumul.

Exemples :
  • Forfait prestation 500€, 12 prestation par an maximum ;
  • Taux horaire : 60€, 100h par an maximum.
Journalisée

rasxavier
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 60


« Répondre #2 le: 21 Juin 2018, 08:50:04 »

Bonjour,

Je travaille actuellement à temps plein au sein d'une université.
Un autre établissement (public) de la ville dans laquelle je travaille me propose de réaliser une mission pour eux.

Ai-je le droit de cumuler ces 2 missions ?

Concrètement, peut-envisager un forfait prestation de X € contre la rédaction d'un rapport ?

D'avance merci pour vos réponses,
Xavier

Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3264


« Répondre #3 le: 21 Juin 2018, 08:55:59 »

Bonjour,

Je ne dirai pas que rien est inenvisageable (dans la limite de ce que la loi autorise ou n'interdit pas), la seule chose est qu'il faut que votre établissement autorise ce cumul d'activité et que cette activité soit déontologiquement compatible avec les missions que vous remplissez pour votre employeur public.
Journalisée

rasxavier
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 60


« Répondre #4 le: 21 Juin 2018, 09:03:24 »

Merci Xav_D pour ce retour !

Je vais me renseigner auprès de la DRH.

Bonne journée.
Journalisée
sergei007
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12


« Répondre #5 le: 21 Juin 2018, 15:39:47 »

Bonjour
Il me semble que le travail fait en dehors de l'activité principale si elle est rémunérée doit être compensée par des jours de congés à poser au delà de 20h.

Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3264


« Répondre #6 le: 21 Juin 2018, 20:19:51 »

Bonjour,

Pour ce qui est de l'obligation de poser des jours de congé, elle ne dépend pas d'un quelconque temps consacré à l'activité accessoire, mais du fait qu'elle empiète ou non sur votre temps de travail normal. Vous avez une activité accessoire le jeudi après-midi, alors qu'habituellement vous travaillez cette demi-journée, vous devez poser une demi-journée de congé.
Vous effectuez votre activité accessoire après le travail sans dépasser les limites légales ou le samedi, vous n'avez pas à poser de jour de congé.
Journalisée

cat94
Débutant
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1


« Répondre #7 le: 02 Juillet 2018, 13:03:11 »

Comment cumuler plusieurs emplois dans la fonction publique (activités accessoires)
13/11/2017

Fiche pratique n° 694 / 1657

NOUVEAU : : Les activités susceptibles d'être exercées à titre accessoire viennent de faire l’objet de la parution du décret 2017-105 du 27 janvier 2017. le décret précise les conditions dans lesquelles il peut être dérogé à l'interdiction qui est faite aux agents publics d'exercer, à titre professionnel, une activité privée lucrative. Il fixe en particulier la liste exhaustive des activités susceptibles d'être exercées à titre accessoire ainsi que les conditions dans lesquelles un agent peut être autorisé par l'autorité dont il relève à accomplir un service à temps partiel pour créer ou reprendre une entreprise. Il précise également l'obligation de déclaration à laquelle sont soumis à la fois les dirigeants des sociétés et associations recrutés par l'administration et les agents à temps non complet ou exerçant des fonctions à temps incomplet lorsqu'ils exercent une activité privée lucrative. Le décret précise en outre les règles d'organisation et de fonctionnement de la commission de déontologie de la fonction publique ainsi que les règles de procédure applicables devant elle lorsqu'elle est saisie, soit de la situation des agents qui quittent le secteur public, de manière temporaire ou définitive, pour exercer une activité privée lucrative, soit des cas de cumul d'activités pour création ou reprise d'entreprise, soit des demandes d'autorisation présentées au titre du code la recherche.Le décret précise enfin les conditions dans lesquelles la commission de déontologie peut être amenée à rendre des avis ou à formuler des recommandations, notamment sur des projets de charte ou des situations individuelles.

Pour mémoire : L’article 7 de la Loi 2016-483 du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires apporte des éléments nouveaux aux règles relatives au cumul d’activités :

    2 nouvelles interdictions (création et reprise d’entreprise pour les agents à temps complet et à temps plein (1), cumul d’emplois complets) voir liste ci-dessous
    2 nouvelles dérogations à ces nouvelles interdictions (agent nouvellement recruté, temps de travail égal ou inférieur à 70%)

La Loi redéfinit également les autres possibilités de cumul.

(1) Les agents à temps complet qui bénéficient d’une autorisation d’exercer une activité entrepreneuriale devront, dans un délai de 2 ans (jusqu’en avril 2018) soit avoir cessé leur activité privée, soit avoir obtenu un temps partiel auprès de son employeur.

 

Par principe, les fonctionnaires et agents publics non titulaires doivent consacrer exclusivement leur activité aux missions qui leur sont confiées selon l'article 25-I de la loi 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations du fonctionnaire. Il existe néanmoins des dérogations qu'il convient d'énumérer afin de permettre aux agents publics de pouvoir exercer des activités parallèles afin de pouvoir arrondir leurs fins de mois.
ASPECTS JURIDIQUES DU CUMUL D'EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE

La Loi 2016-483 du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires a introduit un nouvel article 25 septies dans la Loi 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires.

C'est le Décret n°2007-658 du 2 mai 2007 relatif au cumul d'activités des fonctionnaires, des agents non titulaires de droit public et des ouvriers des établissements industriels de l'Etat qui autorise les agents à cumuler une activité accessoire à leur activité principale.

Le Décret n° 2011-82 du 20 janvier 2011 est venu élargir les possibilités de cumul afin de prendre en compte notamment la possibilité de créer une entreprise.

De manière générale, l'activité complémentaire ne pourra porter atteinte au fonctionnement normal du service de l'agent, ni atteindre son indépendance et sa neutralité.

Il est important que l'agent respecte scrupuleusement le champ des restrictions au risque de se voir obligé de rembourser les salaires indûment perçus par son administration, d'encourir une condamnation pénale pour prise illégale d'intérêt et de subir une sanction disciplinaire.

L'activité de cumul dite « accessoire » pourra être exercée soit auprès d'une autre personne de droit public, soit de droit privé.

L'agent ne pourra cependant pas exercer un cumul d'emploi dans les situations suivantes (interdictions) :

- Membre d'un organe de direction d'une société ou d'une association à but lucratif

- Activité de conseils dans des litiges s'opposant à toute personne publique

- Prise d'intérêt dans une entreprise soumise au contrôle de son' administration

- Création ou reprise d'une entreprise lorsque celle-ci donne lieu à immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers ou à affiliation au régime du code de la sécurité sociale, s'il occupe un emploi à temps complet et qu'il exerce ses fonctions à temps plein ;

- Cumul d'un emploi permanent à temps complet avec un ou plusieurs autres emplois permanents à temps complet.

Dérogations possibles à l'exercice d'une activité privée lucrative :

1° Lorsque le dirigeant d'une société ou d'une association à but lucratif, lauréat d'un concours ou recruté en qualité d'agent contractuel de droit public, continue à exercer son activité privée pendant une durée d'un an, renouvelable une fois, à compter de son recrutement ;

2° Lorsque le fonctionnaire, ou l'agent dont le contrat est soumis au code du travail occupe un emploi permanent à temps non complet ou incomplet pour lequel la durée du travail est inférieure ou égale à 70 % de la durée légale ou réglementaire du travail.

Un agent peut cumuler plusieurs activités accessoires.

Les activités peuvent être exercées sous statut d'auto-entrepreneur ou sous le régime micro-social

L'activité complémentaire doit se dérouler en dehors des horaires de service.

Les principes sus-énoncés s'appliquent aux agents titulaires, non titulaires, à temps complet, non complet ou partiels.

Ils concernent également les agents placés en congés maladie et annuels.

 
LISTE DES ACTIVITES AUTORISEES EN ACTIVITE ACCESSOIRE

Certaines activités sont soumises à autorisation et d'autres sont librement exercées par l'agent :
Activités soumises à autorisation :

.- Expertise et consultation dans le respect des restrictions énoncées ci-dessus et du code de la recherche, notamment son article L 413-8.

• Enseignement et formation ;

• Activité à caractère sportif ou culturel, y compris encadrement et animation dans les domaines sportif, culturel, ou de l'éducation populaire ;

• Activité agricole au sens du premier alinéa de l'article L. 311-1 du code rural dans des exploitations agricoles non constituées sous forme sociale, ainsi qu'une activité exercée dans des exploitations constituées sous forme de société civile ou commerciale ;

• Activité de conjoint collaborateur au sein d'une entreprise artisanale, commerciale ou libérale sans percevoir de rémunération et sans avoir la qualité d'associé ;

• Aide à domicile à un ascendant, à un descendant, à son conjoint, à son partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou à son concubin, permettant de percevoir, le cas échéant, les allocations afférentes à cette aide ;

• Travaux de faible importance réalisés chez des particuliers

. Vente de biens fabriqués par l'agent

• Une activité d'intérêt général exercée auprès d'une personne publique ou auprès d'une personne privée à but non lucratif ;

• Une mission d'intérêt public de coopération internationale ou auprès d'organismes d'intérêt général à caractère international ou d'un Etat étranger, pour une durée limitée.

. Service à la personne (garde d'enfants, assistance aux personnes âgées, handicapées aux autres personnes qui ont besoin d'une aide personnelle à leur domicile ou d'une aide à la mobilité dans l'environnement de proximité favorisant leur maintien à domicile ;à leur domicile relatifs aux tâches ménagères ou familiales)

. Création ou reprise d'entreprise sous régime de temps partiel pour l'activité principale pour une durée de 3 ans maximum et après avis de la commission de déontologie
Activités non soumises à autorisation :

Toute activité lorsque l'activité principale est inférieure à 70% (temps non complet) sous réserve d'une déclaration préalable à l'employeur.

. Détention de parts sociales

. Production des œuvres de l'esprit (livres, articles....) dans le respect du devoir de discrétion.

.Exercice d'une profession libérale du personnel enseignant, technique ou scientifique des établissements d'enseignement exerçant des activités à caractère artistique

. .Agent recenseur de la population

. Vendanges

. Fonctions de syndic de propriété à caractère occasionnel

. Missions de conception et de maitrise d'œuvre pour le compte d'autres collectivités ou de personnes privées pour les architectes.

.
PROCEDURE DE DEMANDE DE CUMUL POUR L'AGENT

Une demande écrite doit donc parvenir à l'employeur, précisant l'identité et la nature de l'activité de l'employeur pour le compte duquel l'activité accessoire est envisagée.

Il devra être précisé également les conditions d'emploi, le montant de la rémunération et toute information de nature à éclairer l'administration qui pourra demander des informations complémentaires.

L'employeur dispose d'un délai d'un mois pour apporter sa réponse, au-delà, et à défaut d'une nouvelle demande d'informations complémentaires, l'autorisation est réputée acquise.

L'employeur peut à tout moment interrompre l'activité accessoire pour des motifs d'intérêt du service.

 
Informations pratiques sur le cumul d'emploi dans la fonction publique :

Liens vers les textes officiels et/ou sites web :

Article 25 septies Loi du 13 juillet 1983

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=DB244B391ED3889D58906FC377E32A9C.tpdjo03v_1&dateTexte=?cidTexte=JORFTEXT000000649834&categorieLien=cid

http://www.collectivites-locales.gouv.fr/files/files/5211-2-bo0508-cir2157.pdf

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=A2F55070739C805FAF5F49D5DC0BEA70.tpdjo04v_3?cidTexte=JORFTEXT000000504704&idArticle=LEGIARTI000006366536&dateTexte=&categorieLien=cid

 
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  ITA et Chercheurs (CNRS, INSERM, INRA, ...)  |  Fil de discussion: Autorisation de cumul d'activités « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !