Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
18 Juin 2018, 02:18:34
Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles: Bienvenue sur le forum de discussion du SNPTES. Cet espace de discussion vous est spécialement dédié. N'hésitez pas à parcourir notre forum mais aussi notre site Internet pour vous tenir au courant de l'actualité sur vos statuts, votre carrière et votre vie professionnelle.

FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Discussion générale  |  Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 ... 58 59 [60] 61 Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études  (Lu 465540 fois)
danou
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 309


« Répondre #885 le: 10 Fvrier 2017, 17:47:13 »

Bonjour,
- nous constatons que les collègues recrutés dans le corps des assistants ingénieurs par concours externes ont un niveau de diplôme équivalent à celui des collègues recrutés dans le corps des ingénieurs d'études. Ainsi, ils exercent en grande majorité des fonctions équivalentes à celles décrites dans les emplois types des ingénieurs d'études.
Cette constatation est sans objet puisque c'est de la responsabilité des membres de jury des concours dans ce corps, de ne pas se limiter à l'embauche des candidats à bac+2

- comme il n'existe pas de corps équivalent à celui des assistants ingénieurs dans les autres filières de la fonction publique, ces collègues se voient régulièrement refuser leurs demandes de détachement.

Vous avez également le corps de conseiller technique de service social qui est classé dans la catégorie A et qui ne possède qu'un seul grade après le PPCR. On ne pouvait pas s'attendre à de meilleurs architectures indiciaires, que ceux qui ont été votées au CSFPT sur les nouveaux décret relatifs aux statuts des corps.

Encore une fois, rien n'empêche aux AI et ASI, de demander un détachement dans le corps des IGE ou IE et d'y être détachés. On doit libérer les soupapes corporatives des corps.

- comme il n'existe pas de corps équivalent à celui des assistants ingénieurs dans les autres filières de la fonction publique, ces collègues se voient régulièrement refuser leurs demandes de détachement.
D'autres ministères acceptent le détachement sur le corps des attachés d'administration, là où le ministère de l'éducation nationale le refuse. Que font les organisations syndicales qui y siègent Huh?

Journalisée
SGA-SNPTES
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2634


« Répondre #886 le: 10 Fvrier 2017, 18:56:40 »

Bonjour,
- nous constatons que les collègues recrutés dans le corps des assistants ingénieurs par concours externes ont un niveau de diplôme équivalent à celui des collègues recrutés dans le corps des ingénieurs d'études. Ainsi, ils exercent en grande majorité des fonctions équivalentes à celles décrites dans les emplois types des ingénieurs d'études.
Cette constatation est sans objet puisque c'est de la responsabilité des membres de jury des concours dans ce corps, de ne pas se limiter à l'embauche des candidats à bac+2

Je ne vois pas le rapport avec notre problématique.

- comme il n'existe pas de corps équivalent à celui des assistants ingénieurs dans les autres filières de la fonction publique, ces collègues se voient régulièrement refuser leurs demandes de détachement.
Vous avez également le corps de conseiller technique de service social qui est classé dans la catégorie A et qui ne possède qu'un seul grade après le PPCR. On ne pouvait pas s'attendre à de meilleurs architectures indiciaires, que ceux qui ont été votées au CSFPT sur les nouveaux décret relatifs aux statuts des corps.

Encore une fois, rien n'empêche aux AI et ASI, de demander un détachement dans le corps des IGE ou IE et d'y être détachés. On doit libérer les soupapes corporatives des corps.

Mais oui, il y avait d'autres choix possibles. Le corps des bibliothécaires qui était un corps de petit A à un grade comme celui des assistants ingénieurs devient un corps de A type après application du PPCR. Effectivement, rien n'empêche aux AI et ASI, de demander un détachement dans le corps des IGE ou IE, par contre ils peuvent s'armer de patience avant d'obtenir une réponse positive.

- comme il n'existe pas de corps équivalent à celui des assistants ingénieurs dans les autres filières de la fonction publique, ces collègues se voient régulièrement refuser leurs demandes de détachement.
D'autres ministères acceptent le détachement sur le corps des attachés d'administration, là où le ministère de l'éducation nationale le refuse. Que font les organisations syndicales qui y siègent Huh?
Même dans les autres ministères, ce n'est pas aussi fréquent que cela. En plus, c’est souvent pour combler des difficultés de recrutement dans certains métiers.

De toute façon, même si toutes vos solutions étaient mises en oeuvre, cela ne réglerait pas les problèmes du plus grand nombre.

Journalisée

Alain HALERE
Secrétaire général adjoint du SNPTES
alain.halere@snptes.org
0676728184
danou
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 309


« Répondre #887 le: 10 Fvrier 2017, 19:12:39 »

Je ne vois pas le rapport avec notre problématique.
Le rapport, par rapport au statut des ASI, c'est qu'on ne peut pas arguer, que des AI sont recrutés avec des diplômes équivalents à ceux des IE : c'est le choix des recruteurs

Mais oui, il y avait d'autres choix possibles. Le corps des bibliothécaires qui était un corps de petit A à un grade comme celui des assistants ingénieurs devient un corps de A type après application du PPCR. Effectivement, rien n'empêche aux AI et ASI, de demander un détachement dans le corps des IGE ou IE, par contre ils peuvent s'armer de patience avant d'obtenir une réponse positive.
Effectivement, les ASI s'armeront de patience, s'ils sont pas aidés par les organisations syndicales pour renverser la vapeur.


Même dans les autres ministères, ce n'est pas aussi fréquent que cela. En plus, c’est souvent pour combler des difficultés de recrutement dans certains métiers.

Probablement, je n'ai pas fait de stat sur le sujet. Même pour combler, c'est toujours une avancée pour les heureux ASI.
Pensez vous qu'au ministère de l'éducation nationale, il n'existe pas de postes sans candidat ?
Je m'excuse, cela existe dans toutes les administrations....

De toute façon, même si toutes vos solutions étaient mises en œuvre, cela ne réglerait pas les problèmes du plus grand nombre.

Il ne faut pas dire même si... il faut plutôt dire qu'on le mettra en œuvre, sinon il n'y aura aucune avancé.....
et cela sera un début pour libérer les soupapes.


« Dernière édition: 10 Fvrier 2017, 19:14:37 par danou » Journalisée
SGA-SNPTES
Administrateur
Confirmé
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2634


« Répondre #888 le: 10 Fvrier 2017, 19:53:18 »

Ce que je voulais dire c'est que choix des recruteurs ou pas, le constat reste le même.

Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que ce sont les syndicats qui sont à l'origine de ces blocages?

Notre raison d'être est la défense des personnels. Je ne vois pas l'intérêt que nous aurions à bloquer les demandes détachements.

Cordialement,
« Dernière édition: 11 Fvrier 2017, 11:09:38 par SGA-SNPTES » Journalisée

Alain HALERE
Secrétaire général adjoint du SNPTES
alain.halere@snptes.org
0676728184
Leo75
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 101


« Répondre #889 le: 14 Fvrier 2017, 14:06:38 »

Bonjour,

Cette constatation est sans objet puisque c'est de la responsabilité des membres de jury des concours dans ce corps, de ne pas se limiter à l'embauche des candidats à bac+2

Je ne suis pas d'accord, pour moi, c'est du ressort du responsable hiérarchique. C'est lui qui confie le travail et qui pioche allègrement dans l'emploi-type d'IGE. Au quotidien, le jury n'y peut rien.

Cela ne me semblerait pas très normal (légal ?) d'écarter un candidat qui respecte les critères d'inscription au concours.
Bac +2 est le niveau minimum requis, et non pas le niveau exact requis. Se voir refuser de passer un concours de la fonction publique parce qu'on a travaillé pour avoir un bac +3 et se voir rejeter à cause de ça, ce serait quand même très injuste.

Cordialement
Journalisée
danou
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 309


« Répondre #890 le: 14 Fvrier 2017, 21:16:25 »

Je ne suis pas d'accord, pour moi, c'est du ressort du responsable hiérarchique. C'est lui qui confie le travail et qui pioche allègrement dans l'emploi-type d'IGE. Au quotidien, le jury n'y peut rien.

Cela ne me semblerait pas très normal (légal ?) d'écarter un candidat qui respecte les critères d'inscription au concours.
Bac +2 est le niveau minimum requis, et non pas le niveau exact requis. Se voir refuser de passer un concours de la fonction publique parce qu'on a travaillé pour avoir un bac +3 et se voir rejeter à cause de ça, ce serait quand même très injuste.

Cordialement
Je parlais de la phase de recrutement dans un corps par concours, en ayant un diplôme supérieur à celui requis. Je n'ai jamais dit que le procédé était illégal...
Pour le recrutement par voie de mutation et de détachement, le recruteur n'est pas sur de garder indéfiniment un sur-diplômé
Ce sont les membres de jury qui décident du recrutement et ils sont souverains.

« Dernière édition: 14 Fvrier 2017, 21:32:41 par danou » Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3172


« Répondre #891 le: 14 Fvrier 2017, 23:10:32 »

Dans la limite de la réglementation et tout souverain que soit le jury, il ne peut retenir des critères illégaux pour refuser un candidat.
Journalisée

danou
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 309


« Répondre #892 le: 15 Fvrier 2017, 09:31:30 »

Dans la limite de la réglementation et tout souverain que soit le jury, il ne peut retenir des critères illégaux pour refuser un candidat.
Effectivement, chacun d'entre nous doit respecter les textes en vigueur!!!!! Mais, vous savez bien, qu'il existe des failles dans le système pour les contourner......
Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3172


« Répondre #893 le: 15 Fvrier 2017, 10:00:01 »

Bonjour,

Je mentirai si je disais le contraire. Mais en tant que membre de jury, j'aurai du mal à dormir si je faisais fi de l'égalité de traitement entre les candidats et ne cherchais pas à chaque fois à retenir le meilleur candidat pour le poste proposé au concours.
Journalisée

danou
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 309


« Répondre #894 le: 15 Fvrier 2017, 10:12:16 »

chacun des membres du jury détient sa définition du "meilleur candidat".
En règle générale, le président d'un jury choisie ses membres pour "être sur la même longueur d'ondes"..... Et certains membres   acceptent les propositions, en espérant avoir un retour lorsqu'ils seront candidats ou autres...
Donc si vous êtes pour un système égalitaire, vous pouvez effectivement dormir paisiblement....

Journalisée
Leo75
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 101


« Répondre #895 le: 15 Fvrier 2017, 10:32:31 »

Bonjour danou,

Je comprends bien votre idée mais, à mon avis, l'idée d'écarter un candidat qui aurait un bac+3 sur un concours d'ASI parce qu'il pourrait ne pas rester ou se sentir frustré me rebute.
Que sait-on réellement de sa future "frustration" ?
Pourquoi ne serait-il pas motiver à travailler en tant qu'ASI si le job lui plait, l'équipe aussi et s'il a envie de contribuer à la Fonction publique ?
Le jury part dans des suppositions bien hasardeuses concernant l'avenir professionnel d'un candidat.

Ensuite, les ASI peuvent aussi évoluer par LA vers IGE, donc on n'a jamais la garantie de rester sur le même poste ou que le candidat reste ASI.
Et sur ce point, j'avoue mon étonnement sur cet argument qu'un fonctionnaire peut partir sur un autre poste alors on hésite à le prendre. Mais ça fait partie de la Fonction publique et du monde du travail en général. La mutation fait partie intégrante de la carrière d'un fonctionnaire pour ceux qui le souhaite. Dans certains corps, c'est même obligatoire. De manière contraire, on reproche parfois aux fonctionnaires d'être des "moules sur leur rocher" :/.
Un fonctionnaire de qualité bien formé qui mute profite encore à la Fonction publique dans son nouveau poste. Donc tant mieux, au final. Ce qui est dommage, c'est quand il quitte la Fonction publique avec un ras-le-bol.

Il me semble que ce niveau de recrutement à bac +2 pour les ASI est bien un problème que l'on pourrait résoudre en intégrant ce corps dans celui des IGE.

Cordialement.
Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3172


« Répondre #896 le: 15 Fvrier 2017, 11:56:40 »

chacun des membres du jury détient sa définition du "meilleur candidat".
En règle générale, le président d'un jury choisie ses membres pour "être sur la même longueur d'ondes"..... Et certains membres   acceptent les propositions, en espérant avoir un retour lorsqu'ils seront candidats ou autres...
Donc si vous êtes pour un système égalitaire, vous pouvez effectivement dormir paisiblement....

Si je vous suis, vous annoncez que tous les présidents de jury sont des pourris et tous les membres des jurys constitués sont à leur botte, y compris les représentants des instances d'évaluation. Il ne manque plus qu'à énoncer que ce sont les Illuminati ou la NSA qui procède au nomination et le tableau sera complet.

C'est vrai qu'avec votre point de vue, il suffirait de tirer au sort pour qu'il y ait égalité de traitement, cela aurait l'avantage d'éviter de déplacer tant de gens et après tout ne dit-on pas que le hasard fait bien les choses.

Toujours est-il qu'il faudrait en revenir au sujet de ce fil de discussion.
« Dernière édition: 15 Fvrier 2017, 15:20:17 par Ammour » Journalisée

danou
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 309


« Répondre #897 le: 15 Fvrier 2017, 12:38:06 »

Pour Léo, je répète et je n'ai jamais dit que le procédé était illégal et chacun sa vision :
Ce sont les membres de jury qui décident du recrutement et ils sont souverains.

Pour XAV-D
Si je vous suis, vous annoncez que tous les présidents de jury sont des pourris et tous les membres des jurys constitués sont à leur botte, y compris les représentants des instances d'évaluation. Il ne manque plus qu'à énoncer que ce sont les Illuminati ou la NSA qui procède au nomination et le tableau sera complet.
C'est votre traduction.
Rien ne peut vous permettre d'interpréter dans mon message, qu'il peut y avoir magouille à tous les coups. Juste qu'il faut être sur la même longueur d'onde..

Journalisée
Ysokras
Confirmé
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 42


« Répondre #898 le: 15 Fvrier 2017, 13:28:43 »

De toute façon, la surqualification est un problème qui touche tous les corps (on doit trouver quelques techniciens/docteurs) et commence seulement à être prise en compte lors des concours.
Je rejoins Danou, cet argument ne peut pas être pris en compte pour l'intégration des AIs dans le corps des IEs.

Le seul argument (mais de poids) est le problème de mobilité qui est juste une aberration.
Journalisée
Xav_D
Militant SNPTES
Confirmé
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3172


« Répondre #899 le: 15 Fvrier 2017, 15:18:18 »

Et l'existence d'un corps intermédiaire entre la catégorie B et le corps A-type ? Les corps de type ASI/AI ne sont pas légions et je ne vois pas ce qui justifie l'existence de ces corps à part le recrutement de Bac+2 en catégorie A.
Personnellement, je trouve anormal de continuer un tel recrutement pour trois raisons :
  • Dans les carrières où n'existent pas un tel niveau de recrutement, les Bac+2 sont recrutés dans le deuxième grade de la catégorie B. Il n'y a donc pas égalité de traitement, alors que les corps de catégorie B et C sont maintenant gérés directement au niveau de la fonction publique ;
  • Ces dispositions permettant de recruter en catégorie A à Bac +2 ne remplissent plus leur fonction puisque ce ne sont plus des Bac+2 (dans l'immense majorité des cas) qui sont recrutés sur ces postes ;
  • Il y a plus de catégorie B recrutés par concours internes sur des postes AI/ASI et IGE/IE que de Bac+2 recrutés par concours externes en AI/ASI. Alors autant que comme ailleurs, ils atterrissent directement dans un corps A-type, comme leurs collègues de l'AENES notamment.
Journalisée

Pages: 1 ... 58 59 [60] 61 Haut de page Imprimer 
FORUM SNPTES  |  Sujet de discussion  |  Discussion générale  |  Fil de discussion: Intégration des assistants ingénieurs das le corps des ingénieurs d'études « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines
SMFAds for Free Forums
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !